博客首页  |  [曾铮]首页 

曾铮
博客分类  >  其它
曾铮  >  我的文章+《自由中国》冲击波
FREE CHINA : Le courage de Croire, hier au Chambord

43232

 

 

Jennifer Zeng dans le film

Jennifer Zeng dans le film

Difficile d’imaginer, en voyant Jennifer Zeng s’incliner timidement face au tonnerre d’applaudissement, les horreurs auxquelles elle a survécu. Ancienne membre du parti communiste, arrêtée pour la pratique du Falun Gong (à la fois une gymnastique et un mouvement spirituel), elle a réussi à fuir la Chine et à dénoncer dans un livre les tortures qu’elle a subi. Elle était jeudi 28 au soir à Marseille, au cinéma le Chambord, pour présenter le documentaire FREE CHINA : Le courage de Croire, qui raconte son parcours. Elle était accompagnée non du réalisateur, Michael Perlman, mais du producteur Kean Wong.

En racontant l’histoire de Jennifer Zeng et de Charles Lee, homme d’affaires sino-américain qui a choisi de revenir en Chine pour aider les persécutés mais s’est lui-même retrouvé en prison, Michael Perlman et Kean Wong veulent sensibiliser (raise awareness) les populations. “Il se passe quelque chose de comparable à ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre Mondiale. Pour la Seconde Guerre Mondiale on ne peut plus rien faire, mais la répression des pratiquants du Falun Gong se passe encore en ce moment-même” a ainsi souligné Jennifer Zeng.

Le Falun Gong, fondé en 1992, a rapidement connu un franc succès en Chine et a même été encouragé par le gouvernement pour ses effets bénéfiques sur la santé. Mais en 1999, quand les dirigeants ont constaté que ce mouvement comptait plus de membres que le Parti Communiste Chinois, ils ont commencé à le réprimer sévèrement. Ses pratiquants sont arrêtés, menacés pour dénoncer leurs camarades, torturés pour être “rééduqués”, voire tués pour vendre leurs organes.

Si le film est pour l’instant diffusé en Occident (notamment au Parlement européen de Bruxelles il y a quelques jours) et a reçu plusieurs prix dans des festivals, le but ultime de Kean Wong est de toucher les Chinois. Selon lui leur cerveau est lavé par le Parti Communiste, qui contrôle tous les médias y compris internet. Grâce à des moyens de diffusion clandestins comme le satellite, il espère cependant arriver à le faire passer en Chine.

Outre des projections privées comme celles d’hier (Kean Wong propose d’ailleurs d’en organiser gratuitement avec toutes les personnes qui mettent à disposition un lieu et un public), le film sera disponible dans une vingtaine de langues à partir de cet été, diffusé sur internet pour quelques euros (gratuitement pour la Chine). D’ici-là, en mai, une chanson promotionnelle devrait sortir en français. Vous pouvez vous tenir au courant grâce à leur page Facebook. “Vous pensez que les gens que nous avons vus à Bruxelles, les députés, sont plus importants que vous” a expliqué Kean Wong “Mais beaucoup ne sont même pas sur les réseaux sociaux. Le peuple est important, vous pouvez diffuser ce film, vous avez le vrai pouvoir.

About the author

avatar

Webmestre 13ALactu (les bugs, c''est elle) et chroniqueuse féministe dérisoire (mais néanmoins convaincue), Elise Lasry aime les parenthèses et les internets. Son compte Twitter : @LadyDylan

给本文章评分:
    留言:
留言簿(游客的留言需要审核后发表。请遵守基本道德。) >>